Jdi na obsah Jdi na menu
 


 

Tel un dindon, dont on a coupé la tête, il court frénétiquement et prend sa course aveugle pour du dynamisme.

Larbin des falsificateurs de la mémoire, il accumule les monceaux de cadavres potentiels prenant ses phantasmes pour de l’histoire.

Esclave de sa double pensée, il célèbre les massacres des guerres barbares dans des musées de la paix.

Obséquieux face aux fusils et tremblant sous ses airs bravaches, il appelle le dernier envahisseur un libérateur.

Raciste à peine voilé et rampant, il éructe ses concepts incompréhensibles de liberté pour interdire et réprimer, laissant libre court à ses pulsions sadiques et perverses.

Il rêve d’ordre et d’organisation et tend le bras devant ses maîtres fanatiques de la nature des choses.

Menteur au regard fuyant, il pérore qu'il ferait le bien.

Il hurle à la menace fasciste et se gave des miettes tombées des festins phynanciers.

Il en oublie sa misère matérielle et morale…

 

 

...Ecce Homo…Europaeus

 

 

***

 

 

Dolní Suchá, le 14 septembre 2014

 

 

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář
 

 

 

Z DALŠÍCH WEBŮ

REKLAMA