Jdi na obsah Jdi na menu
 


Eraser Head débarque !

5. 11. 2010

Toutes les informations du WWW ne sont pas librement accessibles à tous les citoyens.

Certaines sont payantes. Sécurisées ! C'est le cas de ce charmant document au format pdf :


Se-hyperaccumulator found for the first time in Enshi, Hubei, China

L'accès à cette ressource est sécurisé

<!--[if !vml]--><!--[endif]-->Ajouter cet article au panier de magasinage pour l'acheter plus tard

Description

Prix

 

Article individuel ( Électronique seulement)

32,00 $

 

 Obrazek

https://commerce.metapress.com/

...sauf à chater chinois ou peut-être anglais, et ainsi réussir à contacter un autre citoyen capable de raconter bien clairement le contenu de l’article ou encore de tomber par hasard sur des pages web pleines de plans de bidules...

http://home.comcast.net/~ken-1080/

 

...comment trouver les fonds pour financer cette recherche d'informations sur cet "Hyperaccumulator" à "Enshi" ou sur tous les autres bidules rigolos? 

En plus de cette censure par le prix, au vu et au su de tous, les nazis qui nous gouvernent élaborent dans l’ombre d’autres tentatives futiles de prise de contrôle de l’information fournie par le net.

Certains Etats incluent directement des clauses de censure dans les contrats passés avec les fournisseurs de service.

Ainsi Google a effectivement accepté de ne pas afficher la photo du célèbre type avec ses sacs à provisions…comment s’appelle-t-il déjà ?... mais si voyons…ce type qui rentre de faire ses courses… il est en train de traverser la place juste devant chez lui quand soudain il en a marre des bandes de nazis qui nous gouvernent, il en a marre des massacres d’étudiants, il en a marre de sa vie d’esclave… et en plus d’en avoir marre, il a envie de le faire savoir, pis là, sur les passages protégés de la petite place juste en face de chez lui, ça le prend juste au moment où tout un tas de connards viennent de griller le feu rouge…là le type il en oublie sa boite de sardines, il en oublie bichette et le gamin qui attendent les commissions à la maison, là juste de l’autre côté de la place…il en oublie aussi son sens commun le type…en voyant les enfoirés foncer et passer au rouge, il aurait dû prendre peur et plonger sur le trottoir d’en face…mais non, il en fait une question de principe, il connaît le code de la route lui ! Il sait bien qu’il a la priorité sur son passage protégé. Alors il ne bouge pas, il respire profondément, fronce les sourcils et serre les dents et les poings sur les hanses des sacs à provisions… prêt au combat, il ne reculera pas d’un pouce car il a décidé qu’il en avait marre…voyons…comment il s’appelle ce type là en train de faire front à une colonne de chars sur la place Tien An Men??

Google se soumet à l’injonction de la tyrannie communiste et censure l’image du héros inconnu de 1989 !!

Scandale public dans les pays ou la liberté d’expression ne se réduit pas encore à un concept d'emballage marketing, commission d’enquête au congrès étatsunien pour soumettre à la question les dirigeants de l’entreprise incriminée …

L’image commerciale de Google et la côte de ses actions ne supporteraient sans doute pas le choc d’une nouvelle magouille à la chinoise. Je n'ai pas encore entendu dire qu'on avait porté plainte contre Daily motion....

Même dans des contrées encore réputées libérales de l'empire, on apprend que :

Australia To Enforce Mandatory Chinese-Style Internet Censorship

Paul Joseph WatsonObrazek

Prison Planet
Wednesday, October 29, 2008

The Australian government is set to impose Chinese-style Internet censorship by enforcing a universal national filter that will block websites deemed “controversial,” as part of a wider agenda to regulate the Internet according to free speech advocates.

http://www.prisonplanet.com/australia-to-enforce-mandatory-chinese-style-internet-censorship.html

 

Alex Jones explique comment ses différents sites, infowar.com, prisonplanet.com...sont censurés par l'empire britannique :



Quand les Etats nationaux ou les corporations n'auront plus l'occasion légale de s’entendre directement avec les fournisseurs de services, ils auront toujours la possibilité de les infiltrer (physiquement ou électroniquement) pour le cas échéant modifier l’affichage des résultats de la recherche (et éventuellement modifier le contenu des documents.)

Tous les citoyens ont déjà observé la disparition subite de certains liens dans les résultats des moteurs de recherche. Etrangement, ce simple fait de censure accorde sans doute parfois à ces documents une valeur bien supérieure à leur intérêt réel.

Un truc épatant pour effrayer le chaland et lui passer l'envie de visiter un site : le message d'avertissement !

Les internautes bien élevés peuvent même à s'amuser à dénoncer des blogs...éventuellement coupables:


Obrazek« Ce blog est actuellement en cours d’évaluation en raison d’éventuelles violations des Conditions d’utilisation de Blogger. »

Un clic plus tard, sur le bouton « Traiter », et on y accède. Mais on sent bien que cette page d’avertissement n’est pas du goût des créateurs du site. « Mais pourquoi donc ?, s’interrogent-ils. Pour le moment mystère. Nous attendons d’en savoir plus avant de prendre d’autres dispositions pour héberger les vidéos de cette indispensable campagne du PUM. » Frank Mouly, en charge du blog, raconte : « On a essayé de contacter Google, mais c’est très dur. Les gens à Paris sont principalement des commerciaux qui ne peuvent rien faire. On a donc dû se contenter de la procédure automatique de Blogger qui consiste à appuyer sur un bouton pour signaler qu’on existe. Mais depuis vendredi, aucune nouvelle, et on ne sait toujours pas ce qu’on nous reproche. » Effectivement, on voit mal ce site violer une des règles d’utilisation de Blogger, propriété de Google. Même si, souvent, les voies du géant de Mountain View sont impénétrables.

http://libertesinternets.wordpress.com/2008/11/25/google-roule-til-pour-lump/


Radio Paris tente encore de noyauter l’expression libre du net en occupant simplement le plus d’espace possible. 


http://www.lemonde.fr/la-guerre-de-gaza/article/2009/01/19/une-armee-de-blogueurs-israeliens-a-l-assaut-de-la-toile_1143868_1137859.html

 

En plus d'ouvrir des domaines dont les adresses sont très proches des sites dont on veut détourner l'attention (http://www.reseauvoltaire.net/ ou le plus rigolo http://www.france2.com, un temps pornographique),

on voit aussi débarquer sur les nouvelles ondes tous les anciens guignols du petit écran, suivis de près par leurs larbins.

Et l'IRIS et bien d'autres d’apparaître.

L’Institut des Relations Internationales et Stratégiques est un puissant lobby industrio-gouvernemental formatant en masse les esprits. Il accède aux ondes de Radio Paris notamment par l’intermédiaire de l’émission C dans l’air d’Yves Calvi (grand dictateur chaplinesque faisant tournoyer le globe terrestre sur son doigt de bouffon des rois.) L’institut est représenté sur les plateaux notamment par son directeur, Pascal Boniface (et même ce bon soldat subira les menaces de mort de la vulgate sioniste pour avoir osé traiter l'Etat d'Israël d’occupant !)

Sur le net un autre type de l’IRIS, bien coiffé, en costume sombre qui sied à l’occasion, explique en 2min 30 que...Al Qaeda…blabla…la peur du terrorisme…blabla…la version habituelle pensée justement pour être résumée en 2min 30.


Menaces d'attentat avant l'élection ?
Uploaded by plusnews. - News videos hot off the press.

 

Le formatage du message, les grosso modo 2m30, résulte simplement des calculs de psychologie de la perception. Les étudiants de fle dans mon genre se souviennent qu’il s’agit de la durée limite des documents audio-vidéo utilisés en classe de langue étrangère. Au-delà les élèves perdent leur attention. C’est aussi la durée des reportages sur les messes de l’information de la boite à empathie.

Pourtant, au-delà des images, les mots d’un article du même Ali Laïdi en septembre 2008 paraissent plus prudents que les rapides positions affichées par le montage de Radio Paris :

La défaite d’Al-Qaïda ?

 „Sans projet, Al-Qaïda se décompose.“

http://www.iris-france.org/Tribunes-

 

Quid de la réalité du sujet...en attendant de retrouver l'ectoplasme...

 

Obrazek

 Grosso modo, il est en fait techniquement impossible de censurer le Net.


Une fois l'information apparue, une trace, un mèl, un blog ou un enregistrement sur un disque dur finiront toujours par témoigner. La communication et son contrôle intersubjectif sont indestructibles, sauf extermination physique de tous les internautes « censurés » et de leurs lecteurs potentiels.

Le Web est la réponse à un défi technique: comment rendre indestructible un réseau de communication?

Qu'il n'y ait rien à viser...aucun centre sur lequel on pourrait déterminer un point d'impact et ses interférences dans la communication du message. Qu'il n'y ait qu'un réseau, qu'une toile, un entrelacs de points sans fin.

La réalité du contenu du message réside bien plus dans les liaisons infinies que dans les points particuliers...bref les ambitions du viseur de Radio Paris ont bien fait rire nos grands-mères.

 

 

 

 

 

 

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář
 

 

 

Z DALŠÍCH WEBŮ

REKLAMA