Jdi na obsah Jdi na menu
 


Menahem Begin ne pue pas des pieds !

30. 12. 2011
ObrazekIl y a déjà une bonne paire d'années, comme tout le monde, on m'avait enfermé derrières les lourdes grilles en fer forgé d'une école. Les larmes aux yeux, je ressentais gronder l'injustice, coupable de rien, on me punissait quand même, innocent de tout, on m'enfermait...histoire de bien préparer la suite...

Les années passèrent et je finis par m'habituer à cette étrange prison obligatoire qui, après tout, avait aussi quelques bons côtés.  L'un de ses aspects les plus admirable est certainement l'esprit de solidarité que développent les codétenus pour mieux faire face et résister, tant bien que mal, à cette machine à déformer les enfants.

Ecole d'ici...

Certains éthologues raconteront que c'est surtout l'esprit de clan qui agit et tend à la formation naturelle et spontanée des groupes. Bon, nous les gamins, ça nous plaisait quand même de partir en bande, d'escalader le mur d'enceinte, de passer à travers les trous du vieux grillage, de longer le parking plein de voitures dégueulasses...s'enfuir quoi...vivre pour de vrai...et se retrouver dans les grands vergers au de-là du cimetière mitoyen à l'école et, selon les saisons, s'y gaver de pommes et de poires ou respirer enfin autre chose que les brimades et les passages à savon. Quant aux coups de pieds au cul, on se les donnait nous-mêmes, c'était plus rigolo...

Dans la bande, il y avait aussi le Joe. Un grand balèze qui balançait des tartes de cow-boy à vous décrocher la mâchoire...il était vachement sympa le Joe.
Un jour qu'on s'était fait la belle, le voila pas qu'il s'est mis à chantonner un truc tout bizarre :

"Menahem Begin pue des pieds, Menahem Begin pue des pieds..."

Les autres, on se regardait goguenards: le Joe avait tourné zinzin !

"Menahem Begin pue des pieds, Menahem Begin pue des pieds..."

On avait beau lui dire de la fermer, il insistait grave, à chaque fois en se bidonnant davantage...

"Menahem Begin pue des pieds, Menahem Begin pue des pieds..."

Et puis, à force d'y revenir, quelqu'un finit par craquer:

"Tu nous emmerdes avec ton Menahem Begin, c'est qui d'ailleurs?"

"C'est un imbécile comme toi qui pue des pieds !"

Trop content de sa blague, le Joe éclata de rire... s'en suivit une bonne tournée de tartes de cow-boy pour tout le monde et on était reparti...on avait bien rigolé ce jour-là...

...seulement, on ne savait toujours pas qui était Ménahem Begin et pourquoi il puait des pieds...et c'est surtout pas à l'école qu'on nous l'aurait expliqué...les trucs qui nous tracassent vraiment, tu peux être sûr qu'ils n'en parlent jamais...

Enfin, une trentaine d'années plus tard, il se trouve que le Joe avait raison sur toute la ligne...et il y a toujours des tournées de tartes de cow-boy qui se perdent...

 

Obrazek

Des chaussettes inodores pour les soldats israéliens


Par AFP - 281105 JAN 10

Les soldats israéliens vont être équipés de chaussettes spéciales, qui peuvent être utilisées pendant deux semaines de suite sans sentir mauvais ni provoquer l'apparition de champignons sur les pieds, indique jeudi le quotidien Maariv.

Ces chaussettes qui contiennent un composant métallique vont commencer à être distribuées aux soldats d'unités combattantes de l'infanterie à partir de mars.

Ces chaussettes qui "respirent" n'absorbent pas la moisissure ainsi que les odeurs et restent constamment sèches. Les tests effectués récemment sur des militaires ont permis de constater que le port de ces chaussettes a permis une baisse du nombre de traitements des pieds par les dermatologues, a ajouté le journal.


http://www.ism-france.org/news/article.php?id=13338&type=communique&lesujet=Armement%20isra%E9lien


*** 

 

Décembre 1948  : Ménahem Begin en visite aux Etats-Unis : Réaction publiée dans le NY-Times !

 

Parmi les phénomènes politiques les plus inquiétants de notre époque, il y a dans l'Etat nouvellement créé d'Israël, l'apparition du "Parti de la Liberté" (Tnuat Haherut), un parti politique étroitement apparenté dans son organisation, ses méthodes, sa philosophie politique et son appel social aux partis Nazi et fascistes.

Il a été formé par les membres et partisans de l'ancien Irgun Zvai Leumi, une organisation terroriste d'Extrème-Droite et nationaliste en Palestine.
La visite actuelle de Menahem Begin, le chef de ce parti, aux Etats-Unis est évidemment calculée pour donner l'impression d'un soutien américain à son parti lors des prochaines élections israéliennes, et pour cimenter les liens politiques avec les éléments Sionistes conservateurs aux Etats-Unis.

Plusieurs Américains de réputation nationale ont prêté leurs noms pour accueillir sa visite. Il est inconcevable que ceux qui s'opposent au fascisme dans le monde entier, si correctement informés quant au passé et aux perspectives politiques de M. Begin, puissent ajouter leurs noms et soutenir le mouvement qu'il représente.

Avant que des dommages irréparables ne soient faits par des contributions financières, des manifestations publiques en soutien à Begin et avant de donner l'impression en Palestine qu'une grande partie de l'Amérique soutient des éléments fascistes en Israel, le public américain doit être informé sur le passé et les objectifs de M. Begin et de son mouvement.

Les déclarations publiques du parti de Begin ne montrent rien quant à leur caractère réel. Aujourd'hui ils parlent de liberté, de démocratie et d'anti-impérialisme, alors que jusqu'à récemment ils ont prêché ouvertement la doctrine de l'Etat Fasciste.

C'est dans ses actions que le parti terroriste trahit son véritable caractère. De ses actions passées nous pouvons juger ce qu'il pourrait faire à l'avenir.

Attaque d'un village Arabe

Un exemple choquant fût leur comportement dans le village Arabe de Deir Yassine Ce village, à l'écart des routes principales et entouré par des terres Juives, n'avait pas pris part à la guerre et avait même combattu des bandes arabes qui voulaient utiliser comme base le village.

Le 9 Avril, d'après le New-York Times, des bandes de terroristes ont attaqué ce village paisible, qui n'était pas un objectif militaire dans le combat, ont tué la plupart de ses habitants - 240 hommes, femmes et enfants - et ont maintenu quelques uns en vie pour les faire défiler comme captifs dans les rues de Jérusalem.

La majeure partie de la communauté juive a été horrifiée par cet acte,et l'Agence Juive a envoyé un télégramme d'excuses au Roi Abdullah de Trans-Jordanie. Mais les terroristes, loin d'avoir honte de leurs actes, étaient fiers de ce massacre, l'ont largement annoncé et ont invité tous les correspondants étrangers présents dans le pays à venir voir les tas de cadavres et les dégâts causés à Deir Yassin.

L'incident de Deir Yassin illustre le caractère et les actions du Parti de la Liberté. Au sein de la communauté juive, ils ont prêché un mélange d'ultra-nationalisme, de mysticisme religieux et de supériorité raciale. Comme d'autres partis fascistes, ils ont été utilisés pour casser les grèves et ont eux-même encouragé la destruction des syndicats libres. Dans leur Convention, ils ont proposé les syndicats de corporation sur le modèle fasciste italien.

Lors des dernières années de violences sporadiques anti-Britanniques, l'IZL et le groupe Stern ont inauguré le règne de la terreur parmi la communauté juive de Palestine. Des professeurs ont été battus pour s'être exprimés contre eux, des adultes ont été abattus pour ne pas avoir laissé leurs enfants les rejoindre. Par des méthodes de gangsters, des tabassages, des bris de fenêtres et des vols largement répandus, les terroristes ont intimidé la population et ont exigé un lourd tribut.

Les hommes du Parti de la Liberté n'ont pas pris part aux accomplissements constructifs en Palestine. Ils n'ont repris aucune terre, n'ont construit aucune colonie et ont seulement amoindri l'activité de la Défense Juive. Leurs efforts dans l'immigration, très divulgués, étaient minutieux et consacrés principalement à faire venir des compatriotes fascistes.

Contradictions

Les contradictions entre les affirmations "en or" faites actuellement par Begin et son Parti et les rapports de leur performance passée en Palestine donnent l'impression d'un parti politique peu ordinaire. C'est la marque indubitable d'un parti fasciste pour qui le terrorisme (contre les Juifs, les Arabes ainsi que les Britanniques) et les fausses déclarations sont des moyens, et dont un "Etat Leader" est l'objectif.

À la lumière des observations précédentes, il est impératif que la vérité au sujet de M. Begin et de son mouvement soit connue dans ce pays. Il est encore plus tragique que la haute direction du Sionisme américain ait refusé de faire campagne contre les efforts de Begin, ou même d'exposer à ses propres éléments les dangers pour Israel que représente le soutien à Begin.

Les soussignés prennent donc ces moyens pour présenter publiquement quelques faits frappants au sujet de Begin et de son parti et pour recommander à tous ceux qui sont concernés de ne pas soutenir cette dernière manifestation du fascisme.

ISIDORE ABRAMOWITZ,
HANNAH ARENDT,
ABRAHAM BRICK,
RABBI JESSURUN CARDOZO,
ALBERT EINSTEIN,
HERMAN EISEN, M.D.,
HAYIM FINEMAN,
M. GALLEN, M.D.,
H.H. HARRIS,
ZELIG S. HARRIS,
SIDNEY HOOK,
FRED KARUSH,
BRURIA KAUFMAN,
IRMA L. LINDHEIM,
NACHMAN MAJSEL,
SEYMOUR MELMAN,
MYER D. MENDELSON, M.D.,
HARRY M. ORLINSKY,
SAMUEL PITLICK,
FRITZ ROHRLICH,
LOUIS P. ROCKER,
RUTH SAGER,
ITZHAK SANKOWSKY,
I.J. SHOENBERG,
SAMUEL SHUMAN,
M. ZNGER,
IRMA WOLPE,
STEFAN WOLPE.

 

***

 


La liberté d'expression...ça s'apprend où déjà ?

 

 

 

Mardi 16 Février 2010


Le Collectif caladois pour le peuple palestinien (CCPP) témoigne tout son soutien à Zeyneb D., élève en classe de 3ème du collège Claude Bernard de Villefranche-sur-Saône (69400), victime d'une exclusion de 3 jours pour avoir osé porter, en classe, un tee-shirt « Palestine libre ! ».

 

Alors que son professeur d'histoire avait, dans un cours précédent, fait l'éloge d'Israël et repris à son compte et devant les élèves toute la rhétorique justifiant la colonisation de la Palestine, Zeyneb a eu le courage de s'opposer à cette propagande indigne d'un fonctionnaire de la République en venant le lendemain en classe avec un tee-shirt : « Palestine libre ! ». Sommée de cacher son tee-shirt ou de quitter le cours, Zeyneb, choquée et humiliée par les cris de son professeur, a préféré sortir de classe. Le professeur s'en est alors pris aux défenseurs de la cause palestinienne, les taxant de « charlots » et de « charlatans ».


http://www.alterinfo.net/Communique-de-soutien-a-Zeyneb

 

 

Communiqué du Collectif caladois pour le peuple palestinien

 

Villefranche-sur-Saône, le 23/03/2010



Zeyneb, sa maman et le Collectif caladois pour le peuple palestinien remercient très chaleureusement les 2500 personnes qui ont demandé l'annulation de la sanction odieuse prise contre une élève pour un délit d'opinion. Extraits: http://www.altercalade.net/wiki/palestine:zeyneb:exemples_soutiens

Malheureusement, le collège s'est embourbé dans sa décision et a décidé de maintenir la sanction. Pour Zeyneb, les 2, 3 et 4 mars, c'était donc « la porte ! », ainsi que s'est fait un plaisir de le rappeler la principale adjointe du collège.

Zeyneb a donc purgé cette peine odieuse. Puis elle a repris les cours et a changé de classe, à sa demande, pour ne plus avoir affaire à un professeur d'histoire de parti pris qui lui, n'a toujours pas été inquiété.

Elle bénéficie, au sein du collège, de nombreux soutiens d'élèves: de son ancienne classe, de sa nouvelle classe et bien au-delà, y compris de nombreux élèves du lycée attenant.

Certains sont venus en cours avec des keffiehs, d'autres avec des tee-shirts « I love Gaza » , en soutien à Zeyneb !

Mais si Zeyneb a eu le courage de revenir dans son établissement, les causes du mal demeurent, tant au niveau de l'enseignant que de l'administration.

Le soutien se poursuit donc sous les formes suivantes:
  • sur le plan juridique, recours devant le tribunal administratif

  • sur le plan académique, adresse à l'inspection et au rectorat

  • adresse à l'UNESCO (Commission sur les conventions et recommandations)

  • publiquement, à toutes occasions


Sont apparus au cours de cette affaire, et par des témoignages reçus, d'autres cas analogues, dans ce collège et autres établissements: atteintes aux droits de l'enfant, discriminations sociales et raciales, atteintes graves aux valeurs de la République.

Un comité est en formation, partant du cas de Zeyneb, pour ouvrir le champ d'alerte et d'action sur ces problématiques.

De prochains communiqués informeront des développements de l'affaire comme des actions dudit comité.
 

Collectif caladois pour le peuple palestinien
ccpp69400@yahoo.fr - http://palestine.altercalade.net


***

 

Karl Friedrich Gauss et l'école :


Si non è vero, è bene trovato

 

Voici comment Daniel Kehlmann raconte les déboires scolaires du jeune Karl Friedrich Gauss (1777-1855)1.

 

Le maître d'école s'appelait Büttner et il aimait rosser ses élèves. Il feignait d'être sévère et ascétique, et, en quelques rares occasions, l'expression de son visage révélait le plaisir qu'il prenait à les rouer de coups. Ce qu'il aimait par dessus tout, c'était leur donner des problèmes qui demandaient beaucoup de temps et qui étaient malgré tout presque impossibles à résoudre sans faire d'erreur, si bien qu'à la fin, il avait une raison valable pour sortir le bâton. Cela se passait dans le quartier le plus pauvre de Brunswick, aucun de ces enfants n'irait jamais à l'école secondaire, personne ici ne travaillerait autrement qu'avec ses mains. Gauss savait que Büttner ne pouvait pas le souffrir. Il avait beau se taire et répondre aussi lentement que les autres, il percevait la méfiance du maître, il sentait que ce dernier n'attendait qu'une occasion de le frapper un peu plus fort que le reste du groupe.

 

Et un beau jour, il lui fournit une occasion.

 

 

1 Les arpenteurs du monde, Editions Actes Sud (2006), traduit de l'allemand par Juliette Aubert

 

http://ljk.imag.fr/membres/Bernard.Ycart/mel/ca/node17.html

 



 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

la source

(le GMA, 23. 3. 2010 10:43)

http://www.les-attentats-du-11-septembre-vus-par-une-conspirationniste.com/article-les-propos-de-deux-pointures-baruch-levy-et-menahem-begin-47201272.html

Le NWO...

(Le gran maitre dé zalgoritm, 23. 3. 2010 2:03)

...et la confirmation de tes dires sur les pieds de Begin (voir la derniere phrase)"

The Jewish people as a whole will become its own Messiah. It will attain world dominion by the dissolution of other races, by the abolition of frontiers, the annihilation of monarchy and by the establishment of a world republic in which the Jews will everywhere exercise the privilege of citizenship.

In this New World Order the children of Israel will furnish all the leaders without encountering opposition. The Governments of the different peoples forming the world republic will fall without difficulty into the hands of the Jews. It will then be possible for the Jewish rulers to abolish private property and everywhere to make use of the resources of the state. Thus will the promise of the Talmud be fulfilled, in which is said that when the Messianic time is come, the Jews will have all the property of the whole world in their hands."

— Baruch Levy, Letter to Karl Marx, 'La Revue de Paris', p.574, June 1, 1928


Our race is the Master Race. We are divine gods on this planet. We are as different from the inferior races as they are from insects. In fact, compared to our race, other races are beasts and animals, cattle at best. Other races are considered as human excrement. Our destiny is to rule over the inferior races.

Our earthly kingdom will be ruled by our leader with a rod of iron. The masses will lick our feet and serve us as our slaves."

— Menachem Begin - Israeli Prime Minister 1977–1983

 

 

 

Z DALŠÍCH WEBŮ

REKLAMA