Jdi na obsah Jdi na menu
 


Sauvons les ours blancs !

 

En 2018, rien de nouveau sur le front arctique...toujours plus de glace...toujours plus d'ours enragés de défendre de plus en plus âprement leur territoire de chasse...toujours les mêmes victimes...

 

Canada: Un chasseur inuit tué dans l'Arctique par un ours polaire

ATTAQUE D’importants moyens de secours avaient été déployés, notamment des avions de l’armée et un brise-glace des garde-côtes, pour retrouver les trois hommes disparus...

Un autre accident dans l’été

Les secouristes ont finalement localisé mardi les trois hommes sur l’île White. « L’un des chasseurs était mort et les deux autres avaient des blessures mineures », a indiqué la Gendarmerie royale dans un communiqué. « L’enquête préliminaire a révélé que l’un des chasseurs avait été victime d’une attaque d’ours polaire », a noté la police canadienne, soulignant que les recherches avaient été compliquées par « la glace bloquant la progression » des secouristes.

Il s’agit de la deuxième attaque mortelle d’un ours polaire au Canada cette année. Un autre habitant du territoire canadien du Nunavut avait été tué début juillet par un ours blanc, en protégeant ses enfants, également sur les rives de la baie d’Hudson.

https://www.20minutes.fr/monde/2327095-20180829-canada-chasseur-inuit-tue-arctique-ours-polaire

***

30/08/2017

Godfrey Blum ayant assisté au contre Cop15 tenu par la Cité, fait un compte rendu devant le parlement européen et nous avertit sans ambiguïté :

...puisque la banquise de l'Arctique s'accroit, sa faune traditionnelle étend son territoire dans la même mesure, au détriment d'espèces de zones plus tempérées...
 

Polar bear attacks

 

Vidéo mise en ligne par le 13 sept. 2011

 
Depuis les années global warming, l'ours blanc, malheureux naufragé, réfugié sur le dernier morceau d'une banquise en voie de disparition, fut érigé en symbole d'une nature sanctuarisée, à protéger à tout prix.

La partie fut facile pour les psychologues de la bande d'Al Carbone de réveiller le teddy bear qui sommeille en chacun de nous.

Les slogans des fanatiques de l'écologie, du type "sauvons la planète", relèvent certes d'un très démagogique bon sentiment, tout en laissant dans l'ombre, c'est leur fonction, une seconde préposition, découlant logiquement de la première, mais nettement moins sentimentale. 

 

De quoi, de qui, faut-il donc sauver l'ours blanc ?

 

...

 

Du Citoyen bien sûr, qui n'aurait pas encore rendu son dernier souffle !

 

Le voila l'ennemi planétaire !

 

Ecce Homo !

 

« Dans la recherche d’un nouvel ennemi pour nous unir [toute l’humanité], nous en sommes arrivés à l’idée que la pollution, la menace du réchauffement climatique, des pénuries d’eau, la famine et ainsi de suite, ferait l’affaire. Dans leur totalité et dans leurs interactions, ces phénomènes constituent une menace commune qui, constituant l’ennemi, nous fait tomber dans le piège contre lequel nous avons déjà mis en garde, à savoir confondre les symptômes avec les causes. Tous ces dangers sont causés par l’intervention humaine et ce n’est que par des changements d’attitude et de comportement qu’ils peuvent être surmontés. Le véritable ennemi est alors l’humanité elle-même. »

Mihajlo Mesarovic, Eduard Pestel. Mankind at the Turning Point : The Second Report to The Club of Rome. 1974. ISBN 0-525-03945-7

  

 

...

 

...le camp de l'ours

...du taureau 

 

...

 

 

le camp du Citoyen ?

 

...

 

 La Nature indifférente...pour le meilleur et pour le pire...

 

MAN AND BEAST

 

 

DhruvaAlimanMusic

 

***

 

 02.10.2012

 

Polar bear attacks Russian meteorologists in Chukotka

 

In Chukotka, a polar bear attacked employees of Valkarkay polar station. According to New Politics portal, the bear came right up to the house, where the meteorologists lived, killed a leashed dog and tried to break into the house. The bear broke one of the doors, but the second one stopped the beast.

To escape from the predator, the explorers climbed onto the roof and called for help.  The nearest settlement - Pevek - was 70 kilometers away.

Armed policemen arrived on an offroad vehicle. One of them fired his rifle three times in an attempt to scare the bear away. The beast stubbornly refused to leave, and the policeman had to kill the animal.

Several days ago, in Kamchatka, policemen were forced to shoot a brown bear that had broken into a house. The animal was attracted by the smell of food that someone was cooking. The predator broke the window frame and got inside the house, forcing the people to hide in the bathroom.

A week ago, a bear attacked the camp of geologists in the Krasnoyarsk region of Russia, killing one.

 

http://english.pravda.ru/news/hotspots/02-10-2012/122322-polar_bear_attacks-0/

 

 ***

 

Comment expliquer cette migration des ours ? La version de Radio Paris, qui prétend que la banquise disparaît, voudrait nous faire croire que pour fuir une région en réchauffement, les ours polaires se réfugieraient dans des régions encore plus tempérées...la logique et le bon sens ne sont certes pas l'apanage des nazis qui nous gouvernent...

Les climatologues russes semblent plus cohérents puisqu’ils annoncent le début d’une ère de sévère refroidissement.

 

Earth on the Brink of an Ice Age

11.01.2009

 

http://english.pravda.ru/science/earth/11-01-2009/106922-earth_ice_age-2/

 

Fuyant des zones géographiques devenant très hostiles et vidées de leur habituelle substance, les plantigrades se voient contraints de migrer vers des zones au climat plus clément.

 

Une théorie alternative (voire complémentaire) est également proposée par des scientifiques russes, il s’agit de la bonne vieille concurrence extra-spécifique :

 

Les yetis de l'Altaï menacent les ours du Kouzbass

 

 

26 octobre 2010, 15:04

 

Les yetis (hommes des neiges) de l'Altaï se sont précipités dans le Kouzbass (Sibérie occidentale) à cause des incendies de forêt qui ont fait rage cet été. A présent, les hominidés "font la guerre" aux ours et leur enlèvent la nourriture, affirment les participants à une expédition intitulée "A la recherche de l'homme des neiges" qui vient d'achever ses travaux à Gornaïa Choria (la Chorie montagneuse).

 

http://fr.sputniknews.com/french.ruvr.ru/2010/10/26/28566916/

 

 

Ainsi, la présence des ours, dans les zones habituellement peuplées par l’homme, serait une preuve indirecte de l’existence du yéti…

 

…une de plus…

 

?

 

 

 

Dernière mise à jour : 29/08/2018

 

 

 

 

Komentáře

Přidat komentář

Přehled komentářů

Zatím nebyl vložen žádný komentář